Refresh loader

Coronavirus & crise touristique : comment adapter sa stratégie digitale dans l’hôtellerie ?

Coronavirus & crise touristique : comment adapter sa stratégie digitale dans l’hôtellerie ?

Contexte et prévisions

Depuis janvier 2020, l’épidémie du Coronavirus s’est propagée dans le monde depuis la Chine. Il circule activement en France, avec 212 cas confirmés (en date du 04/03/2020), et passe alors au stade 2 sur 3. L’objectif du stade 2 est de ralentir l’épidémie et de renforcer les mesures sanitaires afin de limiter la propagation du virus. En pratique, les manifestations de plus de 5000 personnes dans des lieux fermés sont annulées, dont le semi-marathon de Paris, l’ITB à Berlin ou le salon Mondial du Tourisme à Paris. Au-delà d’une panique des ménages, les entreprises multiplient les consignes afin d’éviter les déplacements.

L’épidémie perturbe l’économie mondiale, et particulièrement le secteur du tourisme où l’on commence à observer un ralentissement de la demande. L’institut Oxford Economics estime que cette crise sanitaire pourrait réduire les revenus liés au tourisme d’au moins 22 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Si nous observons les mêmes ralentissements que 2008 (crise des subprimes), les REVPAR des hôtels chuteront de 15,6%.

Quelles stratégies yield et digitales ne marcheront probablement pas ?

L’un des effets connus de ces crises est le dumping des prix. Des hôtels 5 étoiles à 89€ la nuit…
Il génère très peu de volume et appauvrit sérieusement les marges.

Lorsqu’il n’y a pas de demande, les investissements en génération de trafic relèvent d’un coup d’épée dans l’eau.

Faire en sorte que chaque demande compte

Lorsqu’il y a très peu de demande dans une boutique, il faut être aux petits soins, cela va de soi. Comment appliquer et contrôler cette vision dans la stratégie de commercialisation des hôtels ?

Le mot clé : convertir.

  • La conversion online : Il faut maximiser ses chances de transformation.

Quelques leviers :

  • Widget de comparaison des prix Vs les OTA
  • 3 photos par catégories chambres minimum sur le site ET le moteur de réservation
  • Faire des Travel Ads (Expedia)

Mettre des commerciaux sur les sites d’hôtels. Cela parait évident mais une stratégie commerciale sans commerciaux est vouée à l’échec.

Rendre son équipe commerciale disponible dans le tunnel de vente par Live chat pour interagir avec des prospects, répondre à leurs doutes et les pousser à finaliser leur acte d’achat multiplie par 9 les chances de conversion.

HDB | Hotel Direct Booster est le leader français en fournissant à 900 hôtels d’une solution clé en main avec un délai de mise en place en 30 jours. Des commerciaux disponibles 24H/24 vont pousser les visiteurs hésitants à réserver avec une certification des ventes par le moteur de réservation.

HDB travaille déjà avec de nombreux hôteliers, dont Paris Inn Group : Paris Inn Group choisit HDB pour offrir une expérience client premium dès la réservation.

  • La conversion offline : Mesurer l’efficacité et le temps de réponse aux demandes par mail ou téléphone est un excellent levier de transformation vis-à-vis de prospects qualifiés qui ont fournit un effort additionnel pour interagir avec un hôtel. La transformation d’un appel en vente est de 30% (vs 2% visiteurs d’un site web)

HDB | Hotel Direct Booster propose une solution de débordement d’appels 24H/24 pour transformer les appels perdus en réservation certifiées.

  • Upselling : Une chute des prix est quasi inévitable. Lorsque le prix moyen de l’hébergement chute à la réservation, une politique d’upselling devient clé pour récupérer quelques euros additionnels pour maximiser sa marge. -50% sur l’upgrade au check in, incentive des réceptionnistes, pousser les offres F&B…
    Le contrôle, le suivi, le partage des performances quotidiennes, sont tout aussi importantes que la stratégie elle-même.

Il est actuellement difficile de connaître l’évolution de la propagation du Coronavirus, et son impact sur le tourisme. Le propre de entrepreneuriat réside dans la capacité à identifier des risques et des opportunités dans les moments d’adversité.

Certains souffriront beaucoup, d’autres moins.

Partager sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *