Refresh loader

L’actu hôtelière qu’il ne fallait pas manquer cette semaine ! (04.09.20)

L’actu hôtelière qu’il ne fallait pas manquer cette semaine ! (04.09.20)

Comment les chaînes hôtelières parviennent-elles à survivre financièrement ? Pour tenter d’apprécier leur situation, nous avons sélectionné cinq grands groupes hôteliers internationaux : Accor (France), Intercontinental (Royaume-Uni), Hilton, Hyatt et Marriott (États-Unis).
Alors que le COVID-19 perturbe toujours les déplacements dans le monde entier, les hôteliers ne peuvent plus s’appuyer sur les historiques et les données de références sur lesquelles ils s’appuyaient jusqu’ici pour anticiper les évolutions du marché. C’est dans ce cadre que Accor a étendu son partenariat avec Amadeus afin d’intégrer la technologie Demand360.
L’hôtellerie haut de gamme parisienne reprend du service après de longs mois de fermeture. Si quelques hôtels avaient fait le pari de rouvrir leurs portes au début de l’été comme l’hôtel Fauchon, dès le 1er juillet, ou le Hilton Opéra, le 10 du même mois, la plupart des établissements quatre et cinq étoiles avaient gardé portes closes jusqu’à la rentrée de septembre.
Les réseaux sociaux sont gratuits, faciles à aborder pour toutes les entreprises, des plus petites aux plus grosses. Pour autant, si on n’a pas la recette, la méthodologie, les clés pour les aborder de la bonne façon, votre présence sur les réseaux sociaux sera au mieux décevante, au pire néfaste pour l’image de votre entreprise.
Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a annoncé hier sur France2 que les mesures de chômage partiel seraient maintenues jusqu’à la fin de l’année, et au-delà si nécessaire, pour les secteurs les plus exposés dont l’événementiel et l’hôtellerie. L’Unimev souhaite que les conditions du chômage partiel soient les mêmes qu’au printemps dernier.

“Nous sommes plutôt satisfaits des résultats puisque sur les mois de juillet et août, on est à moins 12% de fréquentation. Nous sommes la deuxième métropole française après Marseille à avoir le moins souffert” François Navarro, le directeur général de l’agence d’attractivité Hello Lille


Partager sur :