Refresh loader

L’actu hôtelière qu’il ne fallait pas manquer cette semaine ! (15.04.22)

L’actu hôtelière qu’il ne fallait pas manquer cette semaine ! (15.04.22)

Captify, le plus grand détenteur de données de recherche de l’open web, s’est associé à Forward, le leader de la travel tech, entité média et marketing du site de voyages en ligne lastminute.com, pour dresser un état des lieux des tendances du secteur voyages en 2022 en France et en Europe.
La dernière étude d’Altares sur les défaillances est tombée. Si le cabinet n’observe pas de déferlante, mais plutôt « un dur retour à la réalité » économique, le secteur du tourisme est jusque-là plutôt épargné. Au 1er trimestre 2022, 15 agences de voyages ont déposé le bilan, en hausse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière. Si les points de vente performent par rapport au reste de l’économie, il est un secteur qui inquiète : l’hôtellerie.
Le groupe hôtelier acquiert une nouvelle propriété dans le jeu vidéo The Sandbox et investit dans le métavers. Une première pour le secteur de l’hôtellerie, où seront vendus des collections de NFT.
La fidélisation est l’un des défis majeurs que les acteurs du secteur de l’hospitality doivent relever, sachant que les clients sont de moins en moins fidèles à une marque de nos jours. Au-delà du développement de ses prestations et services pour que ces derniers soient toujours en phase avec les attentes des voyageurs, les groupes hôteliers misent sur les programmes de fidélité. Un outil qui s’avère particulièrement utile sur un marché toujours plus compétitif où de nouvelles marques font sans cesse leur apparition.
A l’occasion de la 31e édition de l’EVP, organisée ce mercredi à Paris, la TMC publie son dernier baromètre annuel dans lequel elle détaille «dix enseignements». L’occasion de présenter une photographie de la situation du voyage d’affaires en France aujourd’hui. Avec de multiples coups de projecteurs sur les besoins, enjeux et préoccupations actuelles des entreprises.
C’est un nouveau cadre qui s’impose aux logements loués plus de 120 jours par an en meublés touristiques. Pour toute demande déposée dans le périmètre hyper-centre, la compensation devient obligatoire dès le premier mètre carré.
Partager sur :